LA REGION BOURGOGNE FRANCHE COMTE LANCE SON AGENCE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE : MISSION IMPOSSIBLE ?

Créée le 8 juillet, établie à BESANNCON, dotée d'un budget de 600 000 euros et d'un CA de 30 membres, elle devrait commencer à fonctionner en 2020....

REGION BFC

   Alors que l'Etat et le gouvernement actuel semblent avoir déclaré la guerre à l'environnement et particulièrement à la biodiversité en multipliant les dérogations à la protection des espèces, on peut se demander comment la Région va résister à la pression qui donne systématiquement la priorité à l'économie sur l'écologie. Pour peu qu'elle en ait l'intention. Car il faudrait commencer par montrer des signes de cohérence : abandon des projets de Center Parcs, dénonciation du projetd'extension de la station des Rousses, projet de bassin d'aviron à Mâcon....Que pourra faire l'ARB contre la disparition des terres agricoles, des haies, des zones humides ? Contre des arrêtés autorisant la chasse d'espèces protégées en voie de disparition( récemment le courlis cendré...) et le carnage des renards et autres déterrage des blaireaux...?

   Dans la trilogie EVITER - REDUIRE - COMPENSER, indispensable à une transition efficace pour au moins ralentir l'érosion brutale de la biodiversité,les choix politiques actuels, comme pour le CLIMAT; optent  dès le départ pour la compensation, qui la plupart du temps est un leurre.

   L'actualité, s'appuyant sur des rapports et connaissances scientitiques, le démontre . Le seul choix possible est aujourd'hui d'EVITER !

   En catimini, le gouvernement fait actuellement passer des mesures qui sont totalement à contre-courant des attentes de la société sur les enjeux environnementaux et détruit méthodiquement le droit de l'environnement et de protection de la nature.

  Dans un tel cadre idéologique, l'ARB pourra-t-elle être autre chose qu'un pot de fleurs en plastique ?

  

  .

 

Retour

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu