VOIE FERREE CENTRE EUROPE ATLANTIQUE : ENFIN UN GRAND PROJET UTILE ! MAIS A SURVEILLER...

En reliant, par une transversale ferroviaire ESt-OUEST, la façade atlantique au réseau structurant de Bourgogne Franche-Comté, la VFCEA contribue au report modal et à la lutte contre le changement climatique

GARE TGV LE CREUSOT/MONTCHANIN

   FIN DU DEBAT PUBLIC - CNDP - SUR LA VFCEA  :  https://vfcea.debatpublic.fr

Contact : vfcea@debatpublic.fr

CONTRIBUTION AU DEBAT DE LA CAPEN 71

   Inscrit au Contrat de Plan Etat Region Bourgogne Franche Comté 2015-2020, le projet prévoit une optimisation de l'ensemble du réseau concerné entre la gare LGV du Creusot-Montchanin et l'axe atlantique, en commençant par l'électrification de la portion Nevers-Chagny. Pour un coût évalué à 560 millions d'euros ( estimation 2012...), la VFCEA permettra d'économiser des dizaines de milliards de grands projets inutiles ( POCL, alternative aux branches ouest  et sud de la LGV Rhin-Rhône, ).

UNE CONTRIBUTION POSITIVE A L'AMENAGEMENT DURABLE DES TERRITOIRES TRAVERSES

En favorisant le report modal et en donnant la possibilité d'utiliser des trains à traction électrique, le projet s'inscrit dans les orientations nationales et européennes de réduction des gaz à effet de serre et la lutte contre le dérèglement climatique.

  • il contribue au développement économique des ports et des plateformes logistiques situés sur son itinéraires ( optimisation de l'existant préférée aux nouveaux projets) et soulage le fret routier sur la RCEA
  • il offre des opportunités pour des projets d'aménagements locaux, tels que ceux portés par la Communauté Urbaine le Creusot Montceau autour de la gare TGV (voir ci-dessous)
  • il améliore l'offre voyageurs au sein de la Région Bourgogne Franche-Comté en proposant un accès plus direct et plus rapide aux zones urbaines et d'activités de DIJON, BESANCON, BELFORT-MONTBELIARD, la SUISSE

UNE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE ET DE CONCERTATION

  1.  Un premier diagnostic environnemental a été réalisé sur le périmètre du projet de la VFCEA au cours d'études préliminaires. Il reste bien entendu à finaliser par des études permettant de mieux connaitre l'environnement naturel, humain, par des états des lieux initiaux ( faune et flore, acoustique) et l'élaboration concertée des dossiers réglementaires  ( incidences eau, espèces, Natura 2000...) Mais il faut également retenir que cette réalisation permet l'économie de l'impact environnemental désastreux des grands projet inutiles évités. L'éco-conception du projet et de ses infrastructures  pemet un impact positif important dans la lutte contre le dérèglement climatique.
  2.  Le projet est conduit en partenariat entre l'Etat, la Région Bourgogne Franche-Comté et SNCF réseau, maître d'ouvrage, réunis dans un comité de pilotage ouvert aux partenaires techniques ( comme la CUCM..) permettant une concertation continue depuis octobre 2015, mais qui reste à améliorer dans la concertationt avec les associations d'usagers. En 2016, des réunions d'information ont été menées avec 45 communes concernées, ainsi qu'avec des associations ( dont la CAPEN 71) en préalable à la saisine de la Commission Nationale de Débat Public ( à suivre sur son site). Sur la base du dossier de saisine, la CNDP décidera la mise en oeuvre de l'organisation de l'information et de la participation du public au débat. Pour que le projet ne soit pas détourné et pour participer à ses améliorations (locales notamment) possibles, les associations ont intérêt à prendre une part active à ce débat.

       3-  CREATION D'UNE NOUVELLE TRANSVERSALE POUR LES MARCHANDISES

Si le fret ferroviaire est actuellement en déshérence, ce projet est une des rares opportunités pour améliorer cette situation.

  • par l'électrification des 160 km de la ligne Nevers-Chagny, l'utilisation de la ligne de la Bresse, l'installation du système GSM-R (communication) et la mise au gabarit des ouvrages pour les adapter au transport international
  • Cette modernisation permettra de proposer une transversale EST-OUEST inexistante, indispensable, complète et performante :

- pour relier la façade atlantique à l'Europe rhénane ainsi qu'aux 2 corridors européens de fret traversant la France du Nord au Sud

- pour constituer une alternative (delestage) au passage des convois de marchandises par la ceinture sud de Paris et une baisse des coûts pour les chargeurs

Pour le fret via VFCEA, l'enjeu est donc :

-  de proposer un second itinéraire au corridor européen entre l'Espagne et l'Allemagne. Pour cela, la VFCEA est inscrite au Réseau de Transports Européen, bénéficiant du concours financier de l'U.E.

-  éventuellement, développer l'hinterlans du port de Nantes pour une connection ferroviaire/fluvial  avec la plateforme de PAGNY et la vallée SAONE-RHONE : remise en service du tronçon entre St Jean de Losne et Villers les pots

EN PROFITER POUR OBTENIR UNE AMELIORATION SENSIBLE DE L'OFFRE VOYAGEURS

Comme pour le fret, ce projet doit aussi constituer une opportunité pour améliorer l'offre voyageurs, qui en a bien besoin. Tout le phasage du projet ne saurait être absorbé par un seul CPER.

  • La continuité de la VFCEA peut apporter une nouvelle offre intercités transversale :

on peut ainsi projeter des intercités Nantes-Dijon ; mais aussi Dijon-Clermont et Nantes-Clermont....

-  des trajets Nantes-Lyon ou Tours-Lyon sont également envisageables

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA LIGNE FERROVIAIRE DE LA BRESSE, ATOUT MAJEUR POUR L'AVENIR RURAL

La LFB permet la mise en relation de la Bresse bourguignonne avec les centres d'activités au nord (via DIJON pour Paris, Besançon, pays du Rhin..) comme au sud ( via Bourg pour Lyon, Genève..)

La LFB est un trait d'union naturel entre les infrastructures ferroviaires au nord et au sud ( voyageurs et marchandises)

Elle permet aussi d'assurer facilement la mise en relation de la Bresse avec les centre et l'ouest de la France en s'inscrivant dans la VFCEA

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE CPER BFC PREVOIT EGALEMENT D'AUTRES OPERATIONS  :

la poursuite de la modernisation de l'axe PARAY-LYON

-  la modernisation-electrification de la section Laroche-Migennes/Auxerre *

-  étude sur la capacité du noeud dijonnais

-  la mise en accessibilité des gares

-  travaux sur la ligne de fret Nevers-Arzembouy

 

LA PHILOSOPHIE DU PROJET

-  Anticiper les évolutions possibles et prévisibles pour améliorer les dessertes TER

-  S'appuyer sur la modernisation et optimisation de l'existant

-  Sensibiliser les populations et les acteurs territoriaux à l'usage du train.

.../...

VOS SUGGESTIONS SONT LES BIENVENUES ( contact@capen71.org)

REDACTION EVOLUTIVE-  A SUIVRE - Cartographie complémentaire sur "Les dernières nouvelles"...

Retour

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu