MEMOIRE, VERITE ET JUSTICE POUR JEROME LARONZE : APRES L'HOMMAGE LE 20 MAI à TRIVY (71)

Le samedi 20 mai 2017, Jérôme LARONZE, éleveur en Saône & Loire, a été abattu par des gendarmes lors d'un "contrôle". Une association nationale de soutien et de solidarité a été créée..

TRIVY 71

courriel - Voir le site Web

JUIN 2018

Présentation résumée

La réussite de la journée d'hommage du 20 mai à Trivy relance la mobilisation. Nécessaire, car il apparait clairement que l'Etat veut mettre des bâtons dans les roues de l'obtention de la vérité sur le déroulement du drame et de la procédure. L'instruction, pour le moment, se fait essentiellement à charge contre la victime. Bientôt, publication d'un document reprenant des écrits de Jérôme;

Un article intéressant du JSL sur la journée du 20 mai et des reportages fouiilés sur REPORTERRE

 

Le 20 mai 2018, il y aura un an que Jérôme a été tué par des gendarmes. L'association "Justice et vérité pour Jérôle LARONZE" organisera à cette occasion un rassemblement exceptionnel (lieu à préciser)

Le temps est venu d'amplifier la mobilisation, notamment en adhérant à l'association (5 euros) et en diffusant les informations.

Adresse : association Justice et Vérité pour Jérôme LARONZE

                BP 10229   71106 CHALON SUR SAONE CEDEX

 

COMMUNIQUE DE PRESSE du 15 novembre 2017   ..."Du droit fondamental à la vie, à la justice et à la vérité"

Réponse à Me VERSINI, avocat des gendarmes...

Une situation d'irrégularité administrative, de non conformités aux normes, ne saurait justifier qu'un paysan en difficulté soit abattu comme un criminel. Or les premiers éléments de l'instruction en cours montrent qu'il n'y a pas eu de violence et de provocation de la part de Jérôme, pourtant traqué depuis plusieurs semaines.

Le gendarme impliqué a été mis en examen. Une reconstitution a eu lieu qui a donné lieu à un communiqué de presse (ci-dessus)

Le comité JUSTICE ET VERITE s'est transformé depuis le 20 septembre en association, dotée de statuts, à laquelle il est possible d'adhérer individuellement. Elle se réunit tous les 20 de chaque mois au square de la Paix à MÂCON pour maintenir la mémoire et la mobilisation nécessaires. L'association se donne également comme missions d'agir et d'enquêter sur les harcèlements administratifs comme sur le bien-fondé des normes et les violences policières. Elle est soutenue nationalement par la Confédération Paysanne et la Ligue des droits de l'Homme et régionalement par de nombreuses associations, dont la CAPEN 71.

Retour

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu