Du 20/06/2017 à 2OH au 20/09/2017

Justice et vérité pour Jérôme Laronze: rassemblement solidaire le 20 de chaque mois...

Organisateur :Collectif d'associations
Lieu :MACON
Voir le site Web

Le samedi 20 mai 2017, après une traque de 9 jours, Jérôme LARONZE, éleveur à TRIVY, était abattue de 3 balles par les gendarmes dans des conditions révoltantes. Aucune irrégularité administrative ne mérite la peine de mort, théoriquement abolie.

La situation de détresse de Jérôme était bien connue des services de l'Etat. Une médiation non violente était possible.

Le 20 juin 2017, à l'appel d'un collectif d'associations et d'organisations, avec le soutien de la famille de Jérôme, se tenait à Mâcon un rassemblement de soutien réunissant 300 personnes .

Des témoignages poignants ont montré combien la situation de Jérôme n'était pas isolée, mais représentait un quotidien vécu par de nombreux paysans, notamment ceux qui refusent de s'adapter docilement à une agriculture industrielle qui vise à supprimer l'agriculture paysanne. Plusieurs d'entre eux étaient venus des départements voisins et même de plus loin.

La Confédération  Paysanne et la Ligue des Droits de l'Homme ont apporté leur soutien national pour que la justice soit rendue sans entraves et pour connaitre et faire connaître la vérité.

Toutes les prises de parole ont dénonçé une violence policière disproportionnée et inutile. Mais ont aussi insisté pour les conditions de contrôle soient profondément modifiées. Le harcèlement administratif et policier actuel n'est pas digne d'une démocratie : il est en fait un harcèlement permanent, qui ne respecte pas la dignité des agriculteurs "résistants", et conduit des paysans au suicide.

Deux enquêtes sont en cours. Elles font l'objet de pressions multiples. Les organisations et associations solidaires présentes ont affirmé leur détermination à exiger une transparence totale. Et leur volonté collective que la mort de Jérôme serve à faire changer en profondeur les méthodes brutales et absurdes des contrôles. Un appel a été lancé pour que la mort d'un paysan ne reste pas un "fait divers", notoirement occulté par les "grands médias", mais soit largement diffusé pour aboutir à une prise de conscience nationale. Pour que ce drame humain ne puisse plus arriver à d'autres, paysan ou autre.

Il a donc été décidé de se réunir le 20 de chaque mois au square de la Paix à MACON, 20h.

retour à l'accueil

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu